Evénements
Inscription close  

Mercredi 09 mars 2022

Horaire 11h00 - 12h30

Précisions sur le lieu visioconférence

En partenariat avec

La sécurité routière est-elle toujours un enjeu prioritaire de politique publique ?

Les Webinaires du MAP

Depuis l'avènement de l'automobile, des mesures visant à organiser les modalités des déplacements ont été instaurées progressivement, avec pour principal objectif de trouver un équilibre entre l'accès à la conduite du plus grand nombre, une mobilité de plus en plus rapide pour aller de plus en plus loin et la nécessité de limiter les conséquences négatives potentielles que sont les accidents, les blessures, les décès.

Ainsi au fil du temps, l’amélioration de la sécurité routière s’est opérée sur trois leviers fondamentaux et indissociables que sont l’infrastructure routière, le véhicule et le comportement des usagers sur la route. 

En France, l’accidentalité routière explose après guerre avec l’expansion du parc automobile, face à des infrastructures routières souvent inadaptées et des conducteurs insuffisamment formés. A cette époque la sécurité routière n’est pas encore considérée comme un enjeu de politique publique. 

A partir de 1970 la politique de sécurité routière s’organise peu à peu avec la création du comité interministériel de la sécurité routière, la nomination d’un délégué interministériel et une prise de conscience collective qui permet au gouvernement, d’imposer des vitesses maximales autorisées, le port de la ceinture de sécurité à l’avant et du casque pour les motocyclistes sur tous les réseaux.

Au cours des décennies qui suivent, de nouvelles mesures sont prises de façon régulière vis à vis des infrastructures routières, des équipements des véhicules, des vitesses autorisées, du taux d’alcoolémie, de l’instauration du permis à point ou encore de la formation dès le plus jeune âge... 

De 2000 à 2010 la sécurité routière est présentée par le Président de la République comme l’un des quatre axes prioritaires. Les premiers radars fixes de contrôle automatisé de vitesse sont installés et le contrôle sanction automatisé se développe. Le permis probatoire est instauré. Un dépassement du taux légal d’alcool entraîne désormais un retrait de 6 points. On compte moins de 5000 morts en 2006 et une réduction de 51% de la mortalité sur la décennie. Plus de 30000 vies ont été épargnées durant cette période.

 De 2010 à 2020 l’objectif fixé par l’Union européenne de diviser par deux la mortalité routière entre 2010 et 2020 a été repris par la France avec pour objectif de passer en dessous des 2 000 décès en 2020. Mais à l’instar d’autres pays européens, la France a vu sa mortalité routière progresser en 2014 et 2015 puis se stabiliser en 2016 et 2017. 

L’année 2020 fait quant à elle figure d’exception au vu du contexte sanitaire. L’Union européenne projette désormais de diviser par deux le nombre de tués et de blessés graves d’ici 2030 en prenant comme année référence 2019, avant la pandémie.

Alors qu'en est-il  aujourd'hui ? La sécurité routière est-elle toujours un enjeu de politique publique prioritaire ? Existe-t-il encore de gisements potentiels de sécurité routière ou avons nous atteint une limite ? Quels sont les grands axes d'action fixés par les autorités au niveau national et européen ?

Autant de questions auxquelles nous essaierons de répondre avec nos invités lors du prochain Webinaire du MAP.

VISIONNEZ LA VIDEO DE L'EVENEMENT 

AU PROGRAMME 

  • La "wishes list" de l'Association prévention routière aux candidats à l’élection présidentielle et leur réponse (Association Prévention Routière)
  • Les compétences de l'Europe et des pays de l'union en matière de sécurité routière (ETSC : Européen Transport Safety Council)
  • Sécurité routière : la vision française et européenne de l’Automobile Club Association et de la Fédération Internationale de l’Automobile (Automobile Club Association)

Le Webinaire est animé par Laurent Hecquet, Directeur général du MAP

(Voir le trombinoscope ci-dessous)

_____________________________________________________________

A réception de votre inscription, un mail de confirmation vous sera adressé.  Nos services vous feront parvenir ensuite par courriel le lien de connexion. Toutefois, selon la date de l'événement, cet envoi n'est pas forcément immédiat. 

Avec la participation de :

Anne Lavaud

Association Prévention Routière - Déléguée générale

Graziella Jost

European Transport Safety Council - Projects director

Didier Bollecker

Automobile Club Association - Président - Membre du Conseil mondial pour la mobilité automobile et le tourisme de la FIA

Laurent Hecquet

MAP - Directeur général

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux :