Actualités
Actu / Sécurité routière

La règle du corridor de sécurité sur voie rapide vous connaissez ?

La législation relative au corridor de sécurité a été publiée au Journal officiel le 9 octobre 2018 mais elle est pourtant mal, pour ne pas dire pas du tout, connue des conducteurs.

Pour rappel, cette règle consiste à créer une barrière virtuelle que tout conducteur doit respecter dès l’approche de personnels intervenant sur le bord d’une route, voie rapide ou autoroute.

Pour cela les conducteurs doivent changer de voie de façon à laisser une voie libre entre les intervenants et leurs véhicules ou se décaler le plus possible à gauche de leur voie et ralentir de façon significative notamment hors voies rapides et autoroutes. Ce dispositif législatif a pour objectif de lutter contre les nombreux accidents dont sont victimes les dépanneurs ou patrouilleurs intervenants sur voie rapide.

Il s'agit d'une manœuvre de bon sens qui est pourtant loin d'être appliquée au quotidien, même si elle est obligatoire et que son non-respect est passible d'une verbalisation. 

D’après l’édition du baromètre européen de la conduite responsable de la Fondation VINCI de 2021, parmi les personnes interrogées, 69 % reconnaissent ne pas respecter cette mesure et 28 % affirment ne pas connaître la règle du corridor de sécurité.  

Ce nombre élevé de conducteurs ne respectant pas le corridor de sécurité est en partie dû au fait que beaucoup ne savent pas que ce non-respect peut les conduire à recevoir une contravention de quatrième classe. C’est-à-dire :

Une amende forfaitaire de 135 €, minorée à 90 €, majorée à 375 €, majorée avec un paiement sous 30 jours à 300 € et maxima à 750 €.

Une perte éventuelle d’un point sur le permis de conduire selon l’infraction constatée par les forces de l’ordre à proximité de la zone d’intervention.

CE QUE DIT LE CODE DE LA ROUTE

L’article R412-11-1 du Code de la route, sur création du Décret n°2018-795 du 17 septembre 2018, indique que :

“Lorsqu’un véhicule équipé des feux spéciaux mentionnés aux articles R. 313-27 et R. 313-28 ou tout autre véhicule dont le conducteur fait usage de ses feux de détresse dans les conditions prévues au premier alinéa de l’article R. 416-18 est immobilisé ou circule à faible allure sur un accotement ou une bande d’arrêt d’urgence, tout conducteur circulant sur le bord droit de la chaussée doit à son approche réduire sa vitesse conformément à l’article R. 413-17 et changer de voie de circulation après s’être assuré qu’il peut le faire sans danger. Si le changement de voie n’est pas réalisable, le conducteur doit s’éloigner le plus possible du véhicule en demeurant dans sa voie.

Lorsque ce même véhicule est immobilisé ou circule à faible allure sur une chaussée, tout conducteur circulant sur la même voie de circulation doit à son approche réduire sa vitesse conformément à l’article R. 413-17, au besoin s’arrêter, et dépasser le véhicule en exécutant les manœuvres prévues à l’article R. 414-4.

Lorsque ce même véhicule est immobilisé ou circule à faible allure sur une voie de circulation adjacente, tout conducteur doit à son approche réduire sa vitesse conformément à l’article R. 413-17 et s’en éloigner le plus possible en demeurant dans la même voie.

Les manœuvres prévues au présent article se réalisent dans le respect de la signalisation routière ou, le cas échéant, des indications données par l’un des agents mentionnés à l’article R. 411-28.

Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.”

Une campagne choc lancée par Vinci autoroutes : 

Alors que déjà 49 heurts de véhicules d’intervention sur le réseau VINCI Autoroutes en 2022 ont été déplorés, une nouvelle campagne vidéo choc est lancée. 

#QuandAllezVousPercuter ?

Un bilan alarmant malgré les multiples campagnes de sensibilisation : Malgré les multiples campagnes de sensibilisation rappelant l’importance du respect du corridor de sécurité à l’approche des véhicules en intervention sur autoroute (patrouilleurs, dépanneurs, SAMU, gendarmes), quatre agents et un gendarme ont trouvé la mort en intervention depuis le début de l’année sur l’ensemble du réseau routier et autoroutier français.

Au total, à fin octobre, sur l’ensemble des autoroutes, les accidents impliquant des personnels intervenant sur autoroutes sont en hausse de 44% par rapport à l’an dernier à la même période (147 à fin octobre 2022 vs.102 à fin octobre 2021).

Face à ce constat alarmant, dans le prolongement de la campagne de sensibilisation « Quand allez-vous percuter ? », lancée cet été, VINCI Autoroutes et la Fondation VINCI Autoroutes diffusent  un clip de sensibilisation choc visant à réveiller les consciences et rappeler une règle simple, dite du « corridor de sécurité », à mettre en œuvre par tous les conducteurs : « Je les vois, je ralentis, je change de voie ».

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Sur le même thème

Actu / Sécurité routière

Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) adopte neuf nouvelles recommandations

Le CNSR, qui s’est réuni le 28 novembre 2022 en séance plénière, a adopté neuf recommandations à l'attention du gouvernement, dans l’objectif de lutter encore plus efficacement contre l’insécurité sur les routes.

En savoir +
Actu / Sécurité routière

La règle du corridor de sécurité sur voie rapide vous connaissez ?

La législation relative au corridor de sécurité a été publiée au Journal officiel le 9 octobre 2018 mais elle est pourtant mal, pour ne pas dire pas du tout, connue des conducteurs.

En savoir +
Actu / Sécurité routière

Un geste simple pour protéger les cyclistes des accidents de portière

Pour mieux protéger les usagers très vulnérables (Vélos, trottinettes, EDPM), la Sécurité routière promeut l'adoption d'un nouveau réflexe très simple pour sortir de l’habitacle : « Portière gauche, main droite ; portière droite, main gauche. »

En savoir +