Actualités
Actu / Sécurité routière

TOUCANGO Lauréat du prix de Innovation Sécurité Routière

le MINI TOUCANGO développé par la société Innov Plus a été récompensé par le prix de l'innovation de la sécurité routière aux côtés de 7 autres propositions.

Depuis quatre ans, dans le cadre de ses concours innovation, la Sécurité routière récompense les meilleures initiatives visant à rendre la route plus sûre, en améliorant la sécurité des usagers ainsi que celle des véhicules.

Cette année, la Sécurité routière a récompensé tout type de structures, de la start-up à la fondation, localisées sur l’ensemble du territoire, ainsi qu’à l’étranger, et œuvrant en faveur de différentes thématiques de sécurité routière : l’aide aux deux-roues, la prévention, le risque routier professionnel, etc. À travers cela, l’objectif est de promouvoir et d’encourager l’innovation dans ce domaine.

Parmi les 8 lauréats du Prix innovation 2020 qui récompense des produits et services commercialisés et vertueux en termes de sécurité routière, figure Mini Toucango pour la catégorie « Sensibilisation à la sécurité routière par les employeurs ».

Stéphane Arnoux CEO d’Innov Plus, la startup qui a créé le produit Toucango, était venu présenter son produit dans le cadre de l’Atelier du MAP sur la somnolence et la distraction au volant

Cliquer ici pour Revivre son intervention en visionnant la séquence vidéo

"Je représente une start-up qui a créé, il y a 5 ans, une nouvelle technologie d’aide à la vigilance au volant par analyse faciale. L’objectif de Toucango est de sécuriser les routes en partant du constat qu’on est tous prêts à utiliser des caméras pour faire des selfies. Nous nous sommes dit qu’une technologie d’analyse faciale pouvait rentrer dans une petite caméra de vigilance et que cette caméra devait être sympathique pour que le conducteur l’accepte et se l’approprie au volant. 

La somnolence provoque des changements de visage, des tombées de tête. La distraction se mesure par différents changements d’angles de tête, ramenés à l’angle de la route. Grâce à une analyse faciale, 68 points du conducteur sont suivis 60 fois par seconde. Cela permet d’avoir énormément de rythme. 

Nous avons créé un petit compagnon de route sympathique pour travailler l’acceptation du conducteur qui n’a plus de caméra à côté de lui. Nous n’alertons pas simplement le conducteur, nous lui donnons un niveau de fatigue. Le conducteur va pouvoir aussi recevoir des alertes plus punchy en cas de distraction, s’il utilise son téléphone au volant."

-

-

Pour prendre connaissance de l'intégralité de l'Atelier du MAP sur a somnolence et la distraction au volant cliquez ici

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Sur le même thème

Actu / Sécurité routière

Atelier du MAP - Somnolence et distraction au volant

Le 3 décembre le MAP a organisé un Atelier sécurité routière intitulé «Somnolence et distraction au volant : quelles solutions pour rester vigilant ?"

En savoir +