Actualités
Interview / Société – Usages - Consommation

La profession de l'Expertise en automobile prend position vis à vis de l'Eco Entretien

Christophe Theuil, président délégué de l'Alliance Nationale des Experts en Automobile (ANEA), expose la vision de la profession vis à vis de l'Eco Entretien et de la transition écologique du parc roulant.

 Christophe Theuil, Président délégué ANEA 

Pourquoi la profession de l’expertise en automobile s’intéresse-t-elle à l’Eco-Entretien ?

Les émissions polluantes des véhicules font l’objet d’une attention forte de la part des pouvoirs publics qui imposent de nouvelles réglementations et normes. Ainsi, dans le cadre du renforcement du contrôle des émissions de polluants atmosphériques et des particules fines émanant de l'échappement des véhicules qui rentrera en application lors du contrôle technique dès janvier  2019,  de  nombreux  automobilistes  se trouveront dans l’obligation d’apporter des mesures correctives et de maintenance sur leurs véhicules. Mais au-delà, c’est aussi une véritable prise de conscience qui s’impose aux conducteurs à la fois pour mieux maîtriser le bilan énergétique de leur moteur mais aussi savoir prévenir tout dysfonctionnement qui pourrait avoir des répercussions sur l’environnement mais aussi sur leur budget entretien. Ce grand sujet de santé publique va bousculer à la fois le spectre du contrôle technique, de l’entretien automobile mais aussi des offres de service qui s’y rattachent. Toute la filière est concernée et notre profession en fait partie.

Comment voyez-vous le rôle de l’Expert en automobile dans ce cadre ?

Dans le cadre de ce changement culturel que je viens d’exprimer il va falloir faire preuve d’une pédagogie forte en direction des citoyens. Notre profession d’Expert en automobile, trop mal connue et trop souvent réduite à la seule activité de l’expertise collision, a pour mission d’assurer ce rôle de pédagogie et d’accompagnement des automobilistes avec lesquels nous sommes en contacts réguliers que ce soit dans le cadre des chiffrages des réparations mais également des transactions de V.O. entre particuliers, des litiges et démarches/dossiers juridiques ou encore lorsque nous sommes saisis pour un conseil. Notre indépendance et notre positionnement de tiers de confiance nous donne une vraie légitimité tant vis à vis des particuliers que des professionnels dans chacun des cas cités préalablement et dans lesquels l’Eco-Entretien va forcément rentrer. C’est pourquoi nous avons un rôle d’accompagnateur et de prescripteur à jouer tant sur l’analyse, le diagnostic, l’information ou encore le conseil.

Les experts en automobile ont-ils la compétence pour parler de combustion moteur ?

Il est évident que c’est une compétence dont il nous faut disposer aujourd’hui au sein de tous nos cabinets et cela passe par la formation des hommes et le développement d’un matériel d’analyse adapté. Nous y travaillons actuellement et c’est ce qui justifie aussi notre rapproche- ment avec l’Association de l’Eco-Entretien. Notre volonté est d’être en parfaite connaissance et harmonie avec  le processus qui a été pensé et engagé par la filière de l’après-vente mais aussi de participer activement à toutes ses évolutions futures.

Vous avez évoqué différents domaines dans lesquels l’Eco-Entretien pourrait intervenir. Pour vous cela ne concerne donc pas que le contrôle technique ?

Le contrôle technique ne concerne qu’une partie du parc roulant et ne se pratique qu’à certains moments de la vie du véhicule. Le bilan énergétique d’un moteur peut être réalisé à tout moment car nous savons que, selon les conditions d’usage, il ne faut pas attendre 4 années pour qu’un moteur se dérègle. Ceci peut être aussi particulièrement utile dans le cadre des transactions entre particuliers, de la remise sur le marché des véhicules en leasing (le By Back), ou encore à titre d’information lors d’un chiffrage de réparation. Comme je vous l’ai dit, la sensibilisation et l’information des propriétaires seront nécessaires et elles peuvent se faire de façon régulière et pas seulement dans un cadre strictement réglementaire. De plus, au-delà de l’utilité pour la qualité de l’air, cette démarche impactera positivement le budget des ménages par une maintenance efficace du véhicule qui évitera des réparations conséquentes comme un changement de turbo, d’injecteurs ou de filtre à particules. L’Expert en automobile est en mesure d’apporter ce service.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Sur le même thème

Actu / Société – Usages - Consommation

Les Ateliers du MAP : La donnée du véhicule connecté

Revivez l'intégralité de l'Atelier du MAP du 5 mars 2020 sur l'accès à la donnée du véhicule connecté, organisé à l'Espace Diderot.

En savoir +
Actu / Société – Usages - Consommation

Construire un écosystème européen pour la donnée du véhicule connecté

Karima Delli, présidente de la commission transport et tourisme du Parlement Européen, appelle à la construction d’un écosystème européen lors de l'Atelier du MAP sur le thème de l'accès à la donnée du véhicule connecté.

En savoir +
Etude - Analyse / Société – Usages - Consommation

Consultation « Code de la route des robots » : les usagers en pensent quoi du véhicule autonome ???

Les résultats de la grande consultation menée dans le cadre du projet Code de la route des Robots soutenu par le MAP et l’Automobile Club Association viennent d’être dévoilés avec à la clé quelques surprises.

En savoir +